Nouvelle publication : Activation Barriers for Co(IV)-Centerd Reductive Elimination Correlate with Quantified Interatomic Noncovalent Interactions

, par  Yann Cornaton , popularité : 10%

Un nouvel article des membres du laboratoire a été publié dans Synlett dans une édition spéciale « Dispersion Effects ». Cet article a pour objet l’étude conjointe théorique et expérimentale d’interactions non-covalentes dans leur influence sur la réactivité de complexes de Cobalt (IV).

Activation Barriers for Co(IV)-Centerd Reductive Elimination Correlate with Quantified Interatomic Noncovalent Interactions [1]

In this joint theoretical and experimental study, an analysis of weak interligand noncovalent interactions within Co(IV) [Cp*Co(phpy)X]+ cobaltacycles (phpy = 2-phenylenepyridine, κC,N) was carried out by using the independent gradient model/intrinsic bond strength index (IGM/IBSI) method to evaluate the dependency of the catalytically desired reductive elimination pathway (RE) on the nature of the X ligand. It is shown that the barrier for activation of the RE pathway correlates directly with the IBSI of the X-to-carbanionic chelate’s carbon. This correlation suggests that in silico prediction of which X ligand is more prone to operate an efficient Cp*Co-catalyzed directed X-functionalization of an aromatic C–H bond is attainable. A set of experiments involving various sources of X ligands supported the theoretical conclusions.

Navigation

Annonces

  • Bienvenue sur le site du Laboratoire de Chimie et Systémique Organo-Métalliques (LCSOM)

    La Systémique est l’étude des Systèmes Complexes dotés de propriétés « émergentes », c’est à dire qui ne se réduisent pas à la somme des propriétés des éléments constituant le système mais qui en émanent par des processus collaboratifs et convergents (la Vie et la reproduction sont des propriétés émergentes). En Chimie ce vaste domaine recouvre l’étude des systèmes hors de l’équilibre, la catalyse homogène dynamique, la catalyse homogène sélective, la catalyse tandem, l’influence milieu vs. perturbations physiques, la théorie de la liaison chimique et des interactions molécule-environnement (solvatation), et le vaste domaine de la chimie supramoléculaire. Le LCSOM s’inscrit dans ce champ disciplinaire en développant une approche « systémique » de la chimie organométallique et des métaux de transition.

    Vous trouverez sur ce site des informations concernant nos activités de recherche ainsi qu’un descriptif de notre infrastructure.

    Si vous êtes étudiant (masters de Chimie, ENS, Ecoles d’ingénieur, BTS, licences de Chimie, etc...) et que vous souhaitez effectuer un stage dans notre groupe, vous pouvez nous contacter de plusieurs manières :

    - par courriel : cliquez ici

    - par téléphone : 03 68 85 15 23 (Jean-Pierre Djukic)

    - en vous rendant dans nos locaux : Université de Strasbourg, Campus Esplanade, Institut Le Bel, aile Nord, 9e étage, bureau 942b.

    Le LCSOM est une équipe constituante de l’Institut de Chimie de Strasbourg, UMR 7177 du CNRS et de l’Université de Strasbourg.

    Adresse Postale :
    LCSOM, Institut de Chimie de Strasbourg (UMR 7177)
    Université de Strasbourg
    4, rue Blaise Pascal
    F-67070 Strasbourg Cedex
    France

    LCSOM2017, son groupe étudiant, doctorant et post-doctorant.
    LCSOM - 2017
    Le groupe LCOSM 2021
    Ses étudiants, doctorants, post-doctorants et permanents