Le LCSOM, de la molécule simple au système organométallique

Le LCSOM développe des recherches expérimentales dans le domaine de la Chimie Organométallique des complexes de métaux de transition du « bloc d » de la classification périodique des éléments.
Historiquement, ses chercheurs pour la grande majorité issus du Laboratoire de Synthèses Métallo-Induites (LSMI, anciennement dirigé par Michel Pfeffer) s’intéressent aux propriétés des métallacycles dérivés de ligands aromatiques. Le domaine de recherche du LSMI s’est élargi depuis environ une dizaine d’années pour couvrir des champs disciplinaires aux interfaces de la chimie organométallique expérimentale conventionnelle. Les principaux axes actuels du LCSOM, successeur du LSMI au 1er janvier 2014, sont l’illustration de cette diversification :

- recherches sur les systèmes catalytiques complexes (réaction de catalyse tandem multicomposant, catalyse pour la production de petites molécules énergétiques)

GIF - 11.7 ko

- études fondamentales sur l’impact des interactions non-covalentes en chimie des complexes de métaux de transition

GIF - 27.8 ko

- développement du concept d’hémichélation

GIF - 32.3 ko

- synthèse de complexes cytotoxiques du ruthénium pour le traitement spécifique des cancers

- développement de méthodologies de synthèse de complexes à chiralité planaire

GIF - 18 ko

Ces axes font appel à de nombreuses collaborations interdisciplinaires et à de nouvelles ressources propres exploitées au sein du LCSOM : calcul DFT (plus de 40 coeurs physiques), titration calorimétrique (ITC en boite à gant « blanche »).

L’emploi systématique des méthodes DFT-D par le LCSOM fait partie d’une démarche collaborative avec le groupe du Prof. Stefan GRIMME de l’Université de Bonn qui est à l’origine des premières méthodes asymptotiquement correctes permettant l’inclusion de la Dispersion aux méthodes DFT conventionnelles.

GIF - 32.5 ko

Le LCSOM couvre ainsi les domaines disciplinaires de la chimie verte, de la chimie bio-organométallique, de la chimie supramoléculaire avec le recours à des méthodes d’investigation modernes et performantes.

La mission que se fixe le LCSOM est de poursuivre la recherche fondamentale en chimie organométallique en préservant une forte activité de synthèse ; un savoir faire dans la chimie des métallacycles, dans le développement de nouveaux concepts de chimie de coordination (hémichélation) et dans l’étude de la systémique des systèmes complexes impliquant comme espèces centrales des complexes organométalliques de métaux de transition.


Articles publiés dans cette rubrique

mardi 7 janvier 2014
par  Jean-Pierre Djukic

La chimie des métallacycles

un aperçu

Annonces

Bienvenue sur le site du Laboratoire de Chimie et Systémique Organo-Métalliques (LCSOM)

Vous trouverez sur ce site des informations concernant nos activités de recherche ainsi qu’un descriptif de notre infrastructure.

Si vous êtes étudiant (masters de Chimie, ENS, Ecoles d’ingénieur, BTS, licences de Chimie, etc...) et que vous souhaitez effectuer un stage dans notre groupe, vous pouvez nous contacter de plusieurs manières :

- par courriel : cliquez ici

- par téléphone : 03 68 85 15 23 (Jean-Pierre Djukic)

- en vous rendant dans nos locaux : Université de Strasbourg, Campus Esplanade, Institut Le Bel, aile Nord, 9e étage, bureau 942b.

Le LCSOM est une équipe constituante de l’Institut de Chimie de Strasbourg, UMR 7177 du CNRS et de l’Université de Strasbourg.

Adresse Postale :
LCSOM, Institut de Chimie de Strasbourg (UMR 7177)
Université de Strasbourg
4, rue Blaise Pascal
F-67070 Strasbourg Cedex
France

JPEG - 353.7 ko
LCSOM2017, son groupe étudiant, doctorant et post-doctorant.
de gauche à droite : M. S. BALDE, C. DESROUSSEAU, J. PUERTES-MICO, H. HABBITA, A. MOUSSA, A. NDIAYE, D. HO BINH, M. MILOVANOVIC, « and the boss ».
Absents de la photo : S. JERHAOUI, M. HAMDAOUI.
Autres membres : M. BOUCHER, M. PFEFFER.

Sites favoris


9 sites référencés dans ce secteur

Sur le Web