Nouvelle publication : Temperature dependence of the Kirkwood correlation factor and linear dielectric constant of simple isotropic polar fluids

, par  Yann Cornaton , popularité : 54%

Une nouvelle publication de Yann Cornaton a été publiée dans Physical Review E, en collaboration avec le Laboratoire de Modélisation Pluridisciplinaire et Applications de l’Université de Perpignan Via Domitia et l’Institute of Condensed Matter Physics de l’Université Technique de Darmstadt. Cet article traîte de la modélisation de propriétés des liquides diélectriques en fonction de la température.

Temperature dependence of the Kirkwood correlation factor and linear dielectric constant of simple isotropic polar fluids [1]

The theory developed in an accompanying paper (Déjardin, Phys. Rev. E 105, 024109 (2022)) is used to compute the Kirkwood correlation factor of simple polar fluids of different nature. From this calculation, the theoretical static permittivity is readily obtained, which is compared with experimental values. This is accomplished by fitting only one parameter accounting for induction or dispersion forces and
torques, which is necessarily connected with the individual molecular polarizability but not explicitly related to the physical properties due to the nonadditivity of such energies. Excellent agreement between theoretical and experimental static permittivities is obtained over a very broad temperature range for a number of associated and nonassociated liquids. Finally, limitations of the present theory are given.

Navigation

Annonces

  • Bienvenue sur le site du Laboratoire de Chimie et Systémique Organo-Métalliques (LCSOM)

    La Systémique est l’étude des Systèmes Complexes dotés de propriétés « émergentes », c’est à dire qui ne se réduisent pas à la somme des propriétés des éléments constituant le système mais qui en émanent par des processus collaboratifs et convergents (la Vie et la reproduction sont des propriétés émergentes). En Chimie ce vaste domaine recouvre l’étude des systèmes hors de l’équilibre, la catalyse homogène dynamique, la catalyse homogène sélective, la catalyse tandem, l’influence milieu vs. perturbations physiques, la théorie de la liaison chimique et des interactions molécule-environnement (solvatation), et le vaste domaine de la chimie supramoléculaire. Le LCSOM s’inscrit dans ce champ disciplinaire en développant une approche « systémique » de la chimie organométallique et des métaux de transition.

    Vous trouverez sur ce site des informations concernant nos activités de recherche ainsi qu’un descriptif de notre infrastructure.

    Si vous êtes étudiant (masters de Chimie, ENS, Ecoles d’ingénieur, BTS, licences de Chimie, etc...) et que vous souhaitez effectuer un stage dans notre groupe, vous pouvez nous contacter de plusieurs manières :

    - par courriel : cliquez ici

    - par téléphone : 03 68 85 15 23 (Jean-Pierre Djukic)

    - en vous rendant dans nos locaux : Université de Strasbourg, Campus Esplanade, Institut Le Bel, aile Nord, 9e étage, bureau 942b.

    Le LCSOM est une équipe constituante de l’Institut de Chimie de Strasbourg, UMR 7177 du CNRS et de l’Université de Strasbourg.

    Adresse Postale :
    LCSOM, Institut de Chimie de Strasbourg (UMR 7177)
    Université de Strasbourg
    4, rue Blaise Pascal
    F-67070 Strasbourg Cedex
    France

    LCSOM2017, son groupe étudiant, doctorant et post-doctorant.
    LCSOM - 2017
    Le groupe LCOSM 2021
    Ses étudiants, doctorants, post-doctorants et permanents