Nouvelle publication : The Thermochemistry of Alkyne Insertion into a Palladacycle outlines the Solvation Conundrum in DFT.

, par  Yann Cornaton , popularité : 91%

Un nouvel article vient d’être accepté dans European Journal of Inorganic Chemistry pour les membres du LCSOM, en collaboration avec le département de chimie de l’Université de Belgrade. Cet article présente une étude ITC et DFT-D de l’insertion l’alcynes dans un paladacycle. Cette étude met en évidence les limitations des modèles de solvatation par continuum en DFT.

The Thermochemistry of Alkyne Insertion into a Palladacycle outlines the Solvation Conundrum in DFT. [1]

In an effort to determine the thermochemistry of established organometallic transformation, the well documented reaction of alkynes with a palladacycle was investigated by isothermal titration calorimetry (ITC). Although the mechanism of the insertion of unsaturated substrates into the Pd-C bond of cyclopalladated compounds is known, so far no information is known about their thermochemistry. The enthalpies of the reactions of Ph-C≡C-Ph and MeOC(O)-C≡C(O)COMe with the bisacetonitrilo salt of the N,N -benzylamine palladacycle were determined by ITC in chlorobenzene after having optimized the conditions to ensure that only the double and a single insertion of alkynes were occuring respectively. The reaction energy profile established by DFT for the double insertion process involving Ph-C≡C-Ph confirmed earlier conclusions on the rate determining character of the first insertion. Further computations of reaction enthalpies reveal significant discrepancies between ITC and DFT-D/continuum solvation enthalpies, that are suspected to arise from an unexpected explicit noncovalent interaction of PhCl with the components of the reaction.

Navigation

Annonces

  • Bienvenue sur le site du Laboratoire de Chimie et Systémique Organo-Métalliques (LCSOM)

    La Systémique est l’étude des Systèmes Complexes dotés de propriétés « émergentes », c’est à dire qui ne se réduisent pas à la somme des propriétés des éléments constituant le système mais qui en émanent par des processus collaboratifs et convergents (la Vie et la reproduction sont des propriétés émergentes). En Chimie ce vaste domaine recouvre l’étude des systèmes hors de l’équilibre, la catalyse homogène dynamique, la catalyse homogène sélective, la catalyse tandem, l’influence milieu vs. perturbations physiques, la théorie de la liaison chimique et des interactions molécule-environnement (solvatation), et le vaste domaine de la chimie supramoléculaire. Le LCSOM s’inscrit dans ce champ disciplinaire en développant une approche « systémique » de la chimie organométallique et des métaux de transition.

    Vous trouverez sur ce site des informations concernant nos activités de recherche ainsi qu’un descriptif de notre infrastructure.

    Si vous êtes étudiant (masters de Chimie, ENS, Ecoles d’ingénieur, BTS, licences de Chimie, etc...) et que vous souhaitez effectuer un stage dans notre groupe, vous pouvez nous contacter de plusieurs manières :

    - par courriel : cliquez ici

    - par téléphone : 03 68 85 15 23 (Jean-Pierre Djukic)

    - en vous rendant dans nos locaux : Université de Strasbourg, Campus Esplanade, Institut Le Bel, aile Nord, 9e étage, bureau 942b.

    Le LCSOM est une équipe constituante de l’Institut de Chimie de Strasbourg, UMR 7177 du CNRS et de l’Université de Strasbourg.

    Adresse Postale :
    LCSOM, Institut de Chimie de Strasbourg (UMR 7177)
    Université de Strasbourg
    4, rue Blaise Pascal
    F-67070 Strasbourg Cedex
    France

    LCSOM2017, son groupe étudiant, doctorant et post-doctorant.
    LCSOM - 2017
    Le groupe LCOSM 2021
    Ses étudiants, doctorants, post-doctorants et permanents